Romeria

pour flûte, hautbois, clarinette, cor, percussion, piano et trio à cordes - 9’30”



       Création : C.R.R. de Paris – 10 mai 2014


    La romeria, provenant de Romero  qui désigne le pèlerin qui va à Rome, est un pèlerinage raccourci d’une matinée, d’une après-midi ou d’une journée. Elle se fait en direction de l’ermitage d'une Vierge ou d'un saint patron qui se situe généralement dans un endroit retiré et pastoral. La romeria peut aussi se limiter à une célébration citadine.

   Arrivé en septembre de l’année 2013 à Madrid et curieux d’un tel événement, je me suis documenté sur les apparitions sonores de cette fête religieuse comme on prépare un voyage en terre étrangère. La pièce Romeria est le témoignage de cette recherche ou plus exactement une transcription sonore de l'imaginaire produit par les souvenirs des documents consultés. Cette mémoire par anticipation d’un évènement non vécu se situe entre les deux Romeria de San Isidro peintes par Goya. Elle s’établie dans l'écart qui existe entre la vision champêtre de la version de 1788 et la version hallucinée des Pinturas negras de 1819-1823 qui ont été les premières sources documentaires de cet évènement qui se fête tous les 15 mai à Madrid.




enregistrement

Ensemble orchestral contemporain

direction : Daniel Kawka


revenir