Consciencia

pour flûte et piano - 8

Note de programme/enregistrement



       Création : Théâtre du Renard, Paris – 18 mai 2004



     Dans « La Conscience »1, l’acte fratricide produit une culpabilité qui déforme la négociation avec le réel. Chaque événement, chaque objet, même le plus minime, creuse un espace paranoïaque qui mène Caïn au tombeau. Dans cette figure biblique, la conscience est conditionnée par un passif. L’acte est ignoble, à jamais irréparable, fruit d’une incompréhension jalouse criée à Dieu qui n’a pas transformé le travail patient du cultivateur en lauriers glorieux.

 

      Prendre acte ? Faire acte ?

 

  Peut-être est-il possible de faire sens par l’action la plus simple : En l’écoutant résonner, en continuant à la faire exister, en prenant conscience de sa faillite extrême sans autre récompense que l’émerveillement de sa présence envers et contre tout.

 

1 Poème extrait de « La Légende des siècles » de Victor Hugo.



enregistrement

flûte : Cédric Jullion

piano : Caroline Cren


revenir